LE BLOG DECOUVERTES DE VOTRE GUIDE

Pour fêter les deux ans de GIN'Steve, votre guide de poche, j'ai décidé de donner un coup de neuf à mon site internet afin de vous présenter efficacement les visites guidées que je peux vous proposer en Isère, des visites au cours desquelles je partage avec vous mes connaissances de façon ludique et agréable.

Mais pour aller plus loin dans le partage, j'ai aussi ouvert ce "blog-découvertes", afin de vous faire part de mes propres découvertes lors de la préparation de nouvelles visites ou, parfois, lorsque je suis moi-même visiteur/touriste !

Ce "blog-découvertes" sera également l'occasion pour moi de partager avec vous régulièrement les évènements et autres bons plans dans la région, au fil des semaines... donc n'hésitez pas à rejoindre ma page facebook afin de ne manquer aucune publication !

Votre guide, Steve

~~~~~~~~~~~~

Petit sommaire pour s'y retrouver facilement !

 

Parchemun blog un dimanche une decouverte 1

 

Parchemin blog patrimoine

   Parchemin blog idees de sorties 1







Parchemin blog vu a la tvParchemin blog jeux

 


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Expo "Benjamin Roubaud et la caricature", à la Mairie de La Côte Saint André

En ce dimanche, un billet pour vous donner une petite idée de sortie dans les prochains jours, si vous êtes de passage à La Côte Saint André ou si vous êtes passionnés de dessins et de caricatures : la Mairie propose dans ses locaux, salle Jongkind, une exposition temporaire dédiée à Benjamin Roubaud (de son vrai nom Joseph Germain Mathieu Roubaud (1811-1847)), caricaturiste dans des journaux satiriques comme La Caricature et Charivari, et contemporain de notre compositeur côtois Hector Berlioz !

Vous retrouverez donc quelques caricatures bien connues de l'artiste... 


  

... mais Berlioz n'était évidemment pas le seul à être "victime" des caricatures, d'autres artistes étaient aussi visés, par exemple le peintre Delacroix, ou encore le ténor Duprez qui a chanté pour l'opéra "Benvenuto Cellini" écrit par Hector Berlioz : 

  

Plusieurs dizaines de caricatures sont présentées encadrées, et bien d'autres encore dans les classeurs laissés à disposition par leur collectionneur Pierre Quiblier, qui donnera une conférence "Berlioz et ses contemporains" le Samedi 25 Mars, à 15h30 (à la Mairie), pour présenter ces nombreux dessins.

Vous pouvez d'ici là en retrouver quelques autres en photo dans
mon album facebook, ou encore à travers deux petites vidéos réalisées par la Mairie : 





Mais bien sûr le mieux est de se rendre sur place ! 
L'exposition est visible du 18 Mars au 2 Avril 2017, du mardi au dimanche de 14h30 à 18h00, salle Jongkind à l'Hôtel de Ville !

Belle visite à vous ! ;-)

 


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Visites guidées au Musée Hector Berlioz (1er semestre 2017)

Musée Hector Berlioz

Après plusieurs mois d'attente, la réponse est enfin tombée : le Département de l'Isère m'a attribué le marché des visites guidées du Musée Hector Berlioz ! Ma collaboration avec le musée se poursuit donc, et, pour la 7e année consécutive, j'animerai les visites guidées gratuites de la Maison natale du compositeur.

Je peux donc enfin vous dévoiler les dates pour le 1er semestre 2017 : 


            - Dimanche 5 Mars 2017, à 15h30

          - Samedi 18 Mars 2017, à 15h30

          - Dimanche 19 Mars 2017,  à 15h30

          - Dimanche 2 Avril 2017, à 15h30

          - Dimanche 23 Avril 2017, à 15h30

          - Dimanche 14 Mai 2017, à 15h30 et une visite spéciale "Nuit des Musées" à 20h30 !

          - Dimanche 4 Juin 2017, à 14h30

          - Dimanche 18 Juin 2017, à 15h30


Toutes ces visites programmées sont GRATUITES, mais elles sont à destination du public INDIVIDUEL.

Si vous êtes un GROUPE et que vous souhaitez profiter d'une visite, dans le cadre du nouveau marché il faut désormais vous adresser directement auprès du Musée Hector Berlioz pour la réservation, vous bénéficierez ainsi de tarifs plus intéressants... pour la même qualité de prestation ! ;-)



Votre guide de poche, Steve.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE - N°38 : Le Stade Olympique, à GRENOBLE

Jo 1968 vasque et stade olympique

En début de semaine, je vous faisais revivre la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Grenoble de 1968, puisque nous en fêtions le 49e anniversaire.
Pour le billet découverte de ce dimanche, je reste dans l'esprit olympique : comme je vous ai déjà parlé de l'anneau de vitesse dans un précédent post, aujourd'hui zoom sur le stade olympique, qui a justement accueilli la cérémonie d'ouverture... et n'a d'ailleurs été construit que pour cela !


L'EMPLACEMENT :

Si l'anneau de vitesse ou le palais des glaces furent construits dans le centre-ville, au coeur du Parc Paul Mistral, il fut décidé de construire le Stade Olympique à l'extérieur, afin de faciliter l'accès et le stationnement des 60 000 spectateurs attendus pour la cérémonie d'ouverture. C'est donc au nord de l'ancien aerodrome Jean Mermoz (désaffecté en décembre 1967 et déplacé à Saint Etienne de Saint Geoirs) qu'on le fit construire, tout au bout de l'avenue Marcelin Berthelot. 
Voici une carte de 1968, et une autre d'aujourd'hui (merci Google Map!) pour se situer :


Grenoble - Emplacement Stade Olympique Plan 1968  Grenoble Emplacement Stade Olympique Plan 2017

 


 

Si l'on fait un petit zoom, on se rend compte que cela correspond au début de la Galerie de l'Arlequin aujourd'hui : 

Grenoble Zoom Emplacement Stade Olympique Plan 1968  Grenoble Zoom Emplacement Stade Olympique Plan 2017

 

 

 

 


 

En effet, il s'agissait d'une construction éphémère, elle fut détruite dès mars 1969, pour laisser place à partir de 1970 au chantier de la Villeneuve !

L'ARCHITECTURE :

Grenoble Stade Olympique Structure Métallique

Puisque le stade était destiné à disparaître dès la fin des jeux, son architecture fut bien particulière : comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, le stade fut ainsi réalisé en tubes métalliques, soit 380 kms de tubes assemblés pour obtenir un ensemble en U de 60 000 m2 ouvert sur la ville et sur l'Avenue Marcelin Berthelot (la traditionnelle "voie triomphale"). Il fallut ensuite 1800m3 de bois pour réaliser les plus de 20 000m2 de gradins, qui ont ainsi pu accueillir 60 000 spectateurs !

JO 1968 - Le Stade Olympique

S'il ne reste plus rien aujourd'hui de la structure de ce stade, en revanche, deux éléments que l'on aperçoit sur la photo ci-dessus ont été conservés : la vasque olympique, aujourd'hui au Parc Paul Mistral (sans son escalier de 96 marches cela dit !), et le mât olympique de 30m de haut, qui était autrefois à l'entrée du stade et qui a été légèrement déplacé au sud de Grand Place/Alpexpo aujourd'hui (au centre du rond point) !

Grenoble - La vasque olympique

Grenoble - Le mât olympique


Il y aurait encore beaucoup à dire sur les JO de 1968... peut être l'occasion de rédiger quelques autres billets à ce sujet ! ;-)

Pour l'heure, retrouvez les photos originales présentées ici, et plus d'infos sur les JO, sur les sites spécialisés suivants :
 
     - Le site du COLJOG (Conservatoire Observatoire Laboratoire des Jeux Olympiques de Grenoble)
     - Le site Grenoble 1968, tenu par Geoffrey AGUIARD

Bonne lecture ! 


Steve, votre guide de poche !


 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

6 Février 1968 : Cérémonie d'ouverture des Xème Jeux Olympique d'hiver à Grenoble

Le Schuss, 1ère mascotte des Jeux Olympiques !

 

Il y a 49 ans jour pour jour, le 6 Février 1968 à la même heure (16h10), s'allumait la vasque olympique des les Xème Jeux Olympiques d'hiver organisés par Grenoble ! Je vous propose de revivre cette cérémonie d'ouverture à travers quelques images et deux vidéos d'archive.


Jo 1968 vasque et stade olympique

La première : l'allumage de la flamme olympique, par Alain Calmat, patineur artistique vice-champion olympique aux Jeux précédents à Innsbruck. Lors de la montée des 96 marches de l'escalier qui permettait d'atteindre la vasque qui allait accueillir la flamme (à 16h10 précise!), un micro retransmettait au public présent sur place les battements du coeur du sportif... dans cette vidéo il ne s'agit probablement que d'un ajout mais on s'y croirait presque ! 

 

JO 1968 - Le Stade Olympique

              

Pour se localiser, ce grand stade d'inauguration de 60 000 places fut construit exclusivement pour cette cérémonie d'ouverture des JO, et démonté juste après ceux-ci, pour laisser place, dès 1972, à la grande galerie de l'Arlequin, au bout de l'Avenue Marcelin Berthelot, 1er quartier de la Villeneuve. On  situe plus facilement le stade avec cette photo prise de ses gradins, laissant se dérouler au fond le massif de la Chartreuse... apercevez-vous la Bastille !? :

 

La seconde vidéo que je souhaitais partager avec vous, nous montre le Général de Gaulle proclamant officiellement les Xe Jeux Olympiques de Grenoble ouverts (juste avant l'arrivée de la flamme, il était... 15h39 !) :

Vous l'aurez remarqué, la cérémonie était diffusée en couleurs, une innovation majeure pour les Jeux Olympiques !

Des Jeux qui vont radicalement transformer la capitale des Alpes, comme on peut le constater aujourd'hui encore en visitant la ville, mais de façon plus évidente encore avec ce sympathique reportage tourné AVANT les JO, en compagnie d'un chauffeur de taxi qui nous fait découvrir la ville en plein milieu des préparatifs... étrange de voir un Grenoble encore tout petit, finalement, avec les édifices modernes qui poussent dans la "cuvette" aujourd'hui totalement urbanisée : 


Pour les amateurs de sport, on ne peut parler des JO de Grenoble sans parler de Jean Claude Killy et ses 3 médailles d'or... revivez ses victoires, et plus largement cette grande épopée des JO de Grenoble de 1968, à travers cette petite vidéo-résumé trouvée sur le net :


     

Je reviendrai plus longuement dans de prochains articles, sur ces Jeux Olympiques de 1968 et leur impact sur la ville de Grenoble et son développement, ainsi que sur le patrimoine qui subsiste à travers la ville... un patrimoine qui sera prochainement mis à l'honneur pour les 50 ans des JO de Grenoble, en 2018 !

Vous pouvez d'ores et déjà jeter un petit coup d'oeil sur l'article concernant l'Anneau de Vitesse, au Parc Paul Mistral !


En attendant les festivités des 50 ans, petit cadeau bonus, un autre reportage en deux parties, nous expliquant toute la préparation technique pour les retransmissions des épreuves à la radio, et, bien sûr, à la télévision... bon visionnage !

 

.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE - N°37 : L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu de Bourg-en-Bresse



Il y a deux semaines, je participais à ma première Assemblée Générale de l'Association GRENAT, le regroupement associatif des Guides de la région Rhône Alpes Auvergne que je viens d'intégrer (mieux vaut tard que jamais !). C'était l'occasion de rencontrer mes consoeurs et plus rares confrères de toute la région, d'échanger sur nos statuts etc... mais c'était aussi l'occasion de découvrir une partie du patrimoine de Bourg en Bresse, où se tenait notre réunion.
 



Outre le Monastère de Brou, monument préféré des français en 2014 qu'on ne présente plus, la ville abrite une autre pépite patrimoniale, d'un tout autre genre... pour la trouver, il faut se rendre dans l'aile sud de l'ancien Hôtel-Dieu de Bourg-en-Bresse construit au XVIIIème siècle à quelques minutes du monastère (500m). Après quelques couloirs, là voici qui se dévoile : l'apothicairerie ! 

L'ancienne pharmacie hospitalière est composée de trois pièces.


La première, la plus petite, abrite le LABORATOIRE :





C'est l'un des rares encore en état de fonctionnement ! Parmi les éléments les plus remarquables, le fourneau et son beau col de cygne... il disposait déjà de l'eau courante ! Tout le nécessaire est là si vous vous sentez l'âme d'un pharmacien du XIXème : alambics et bouilloires en cuivre, mortiers, vaisselles... certains objets sont plus anciens encore que l'apothicairerie, car ils ont été récupérés d'un autre hôpital fondé plus tôt !





La visite se poursuite avec l'ARRIERE BOUTIQUE :





On arrive là dans une pièce un peu plus spacieuse, où sont stockées les matières premières, dans une multitude de récipients : des pots, des boites... portant à chaque fois le nom des ingrédients soigneusement conservés : serpetaire acorus, scordium, raphanus... non non, nous ne sommes pas dans Harry Potter ! Et, contrairement à ce que l'on pourrait penser, même si l'apothicairerie n'est plus utilisée en tant que telle depuis plus de 40 ans... une grande partie des contenants possèdent encore leurs ingrédients !




 

Outre ces précieuses matières premières, l'arrière-boutique abrite également une comode Louis-Philippe, surmontée d'une petite vitrine dévoilant une autre richesse de cette apothicairerie : une collection d'ouvrages médicaux, du XVIIème au XXème siècles, parmi lesquels la formidable "Histoire Naturelle" de Georges-Louis Leclerc de Buffon, magnifique témoignage du savoir d'autrefois !





Dans la continuité du laboratoire et de l'arrière boutique, se trouve la véritable boutique, appelée OFFICINE :





C'est la pièce la plus grande de l'apothicairerie. Comme dans l'arrière boutique, on retrouve ici des étagères pleines de pots, de boites... près de 1000 contenants ! 



     



On remarquera le travail sur les boiseries, certaines réalisées pour accueillir les pots plus imposants : les "monstres".





Comme nous sommes dans la boutique, vous ne serez pas surpris d'y trouver aussi quelques balances d'autrefois, qui permettaient de peser, à l'aide de petits poids, les ingrédients dont on avait besoin, souvent en infime quantité !





Vous voulez en savoir un peu plus ? Aller, mieux que mes photos, une petite vidéo où Edith Buisson, guide conférencière, vous présente les lieux : 






LES VISITES :

Si ce petit billet-découverte vous a donné l'envie d'aller voir de vos propres yeux ce petit trésor caché à deux pas du Monastère de Brou, sachez que l'apothicairerie de Bourg-en-Bresse n'est ouverte au public que par le biais de visites guidées, organisées par l'Office de Tourisme tous les samedi à 14h30 pour le grand public (5€/pers, 1h/1h30 de visite). L'été, un 2e créneau de visite est proposé le mardi matin à 10h30.
Des visites adaptées aux enfants sont aussi organisées, pendant les vacances scolaires de la zone A, le mercredi à 15h30 (3€/enfant, 4.5€ pour l'adulte accompagnateur, pour 1h15 de visite).

Plus d'infos sur toutes les activités proposées, et plus de photos sur
le site internet de l'apothicairerie de Bourg en Bresse


A la semaine prochaine pour d'autres découvertes ou idées de sortie ! ;-) 
 

 

Votre guide de poche, Steve.

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~