1ère Guerre Mondiale

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE - N°9 : Le Monument aux Morts de La Côte Saint André

Oui, cette semaine notre billet-découverte du dimanche paraît un lundi, et en plus il parle d'un monument aux morts !

Pourquoi un lundi ? Parce que lorsqu'un guide travaille tout le weekend (à en perdre sa voix!), le lundi qui suit devient parfois son dimanche, et qui dit dimanche, dit billet découverte !

Pourquoi un billet sur un monument aux morts ? Parce que celui que je vais vous présenter n'est pas banal, bien au contraire, il est très rare dans son genre, et comme il est en Isère sur des terres où je guide souvent... il fallait que j'en dise un petit mot !

Observez le bien :

Monuments au morts de La Côte Saint André (photo 2012)

Vous ne remarquez rien ?

Aux côtés du traditionnel "poilu" représenté ici prêt à jeter sa grenade, ainsi que du coq gaulois chantant fièrement la victoire de la France au sommet du monument, on retrouve à la base sur le bas relief, oh surprise... une femme !

Il arrive qu'on retrouve une Marianne, ou une allégorie de la Liberté sur ces édifices commémoratifs, mais celui de La Côte Saint André est l'un des très rares en France, si ce n'est l'unique (je ne les ai pas tous recensés encore... !), à mettre en avant et commémorer l'implication des femmes, et plus largement la "Nation de l'intérieur", au cours de la Première Guerre Mondiale.

Bas relief du Monument aux Morts : femme travaillant aux champs (photo 2012)

Ici, la femme est représentée en train de travailler aux champs derrière son araire, car dans les communes rurales comme La Côte Saint André, il fallait bien, malgré la guerre, continuer de labourer, semer, récolter, et comme les hommes étaient au front, embourbés dans les tranchées, il fallait bien les remplacer ! C'est ainsi que les femmes prirent leur place dans les champs, tandis que d'autres notamment dans les villes et les centres industriels, remplaceront les hommes dans les usines pour poursuivre l'effort de guerre (production d'obus...).

Rare témoignage de cet engagement féminin, le Monument aux Morts de La Côte Saint André fut inauguré le 6 Août 1922. Il fut en grande partie financé par souscription publique auprès des habitants (26 000F environ sur les 32 335F du prix final).
Le sculpteur, Alexandre MASPOLI, qui, comme son nom ne l'indique pas, était originaire de Lyon (né en Suisse). Il fut secondé par J.LESAGE.
MASPOLI réalisa le Poilu de La Côte Saint André en reprenant à l'identique celui qu'il avait déjà réalisé pour le Monument aux Morts de la commune des Avenières (Isère) deux ans plus tôt :

                                   

Inscrit au titre des Monuments Historiques le 1er Avril 2003, le Monument aux Morts de La Côte Saint André, bien abîmé par le temps, a eu le droit à une petite cure de jouvence en 2013 : après un hydrogommage de l'ensemble et la restauration des statues (Glénat), puis la reprise de la gravure des lettres (Manchon), le voilà tout beau tout neuf !

                                             

Coût de l'opération : environ 13 000€ ! Eh oui, ça fait mal au porte-monnais, mais la Mémoire n'a évidemment pas de prix !

N'hésitez pas à me suivre en visite guidée pour découvrir les autres richesses de La Côte Saint André, que ce soit le Vieux Bourg, le Musée Hector Berlioz ou encore le Paradis du Chocolat... il y a de quoi passer une belle journée côtoise !

Steve, votre guide de poche.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE - N°8 : Grand Mémorial Virtuel - Première Guerre Mondiale


Aujourd'hui nous commémorons le centenaire du début de l'une des batailles les plus meurtrières de la Première Guerre Mondiale : la bataille de Verdun, qui à partir du 21 Février 1916, va à elle seule faire 300 000 morts et bien plus de blessés encore, en seulement neuf mois !

Je profite donc de ce billet-découverte dominical pour vous (re)présenter le Grand Mémorial Virtuel, inauguré en 2014 par l'Etat, et dédié à tous les Poilus qui participèrent à ce premier conflit mondial.

 

Grand memorial virtuel
 

A terme (2018), chacun pourra y retrouver le registre matricule militaire de chaque Poilu, pour retracer son parcours durant la Première Guerre Mondiale.

Une belle initiative, et un beau travail de mémoire, à consulter ICI !

Votre Guide, Steve.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Exposition Temporaire "Poilus de l'Isère"


A l'occasion du centenaire du déclenchement de la Première Guerre Mondiale et du 96e anniversaire, le Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère inaugure ce Mardi 11 Novembre, à partir de 18h, sa nouvelle exposition temporaire "Poilus de l'Isère", présentée jusqu'au 18 Mai 2015 prolongée jusqu'au 12 octobre 2015 !

Affiche exposition mrdi les poilus de l isere

Complémentaire à l'exposition temporaire "A l'arrière comme au front : les Isérois dans la Grande Guerre" présentée au Musée Dauphinois (et dont je propose des visites guidées sur demande), "Poilus de l'Isère" s'intéresse tout particulièrement à l'engagement militaire des Isérois, dont 17 000 à 19 000 perdront la vie au cours de ce 1er conflit mondial.

Afin de replonger les visiteurs dans cette sombre période et nous donner une vision assez représentative de ce qu'ont vécu ces hommes sur le front, l'exposition mettra en lumière le parcours de quelques-uns d'entre eux, en évoquant les différentes batailles auxquelles ils ont pu participé, après avoir bien sûr rappelé les grandes phases de cette première guerre mondiale.

Petit plus de l'exposition : Du 12 Novembre 2014 au 23 Février 2015 sera présenté un emblématique camion CBA. Il faisait partie des véhicules qui ont acheminé les soldats lors de l'épopée de la "Voie Sacrée" pour sauver Verdun, en 1916. Un magnifique témoin de l'histoire à ne pas manquer !

Expo poilus camion berliet expo

Bonne visite à tous !

Votre guide, Steve

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Centenaire de la Grande Guerre en Isère (1914-2014) : Le programme

En cette année 2014, difficile de passer à côté de ce triste anniversaire qu'est le centenaire de la 1ère Guerre Mondiale.

Un conflit terrible qui transforma à jamais l'art de la guerre, et qui eut des conséquences considérables sur tout le pays, à l'arrière comme au front, y compris en Isère.

C'est pourquoi, tout au long de l'année, des expositions, des reconstitutions spectaculaires, des colloques et des conférences seront organisés sur tout le département pour rendre hommage à toutes celles et ceux qui se sont sacrifiés pour leur patrie.

Parmi les temps forts, l'exposition temporaire "A l'arrière comme au front : Les Isérois dans la Grande Guerre" qui se tiendra au Musée Dauphinois à Grenoble du 19 Avril 2014 au 5 Janvier 2015, complétée par l'exposition temporaire "Poilus de l'Isère" qui se tiendra, plus tard, au Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère, toujours à Grenoble, du 12 Novembre 2014 au 18 Mai 2015.

Mais il ne faudra pas hésiter à sortir de l'agglomération grenobloise, car les hommages seront multiples à travers tout le territoire isérois.

Le programme est disponible gratuitement en mairie ou en office de tourisme, ou bien consultable en ligne et en téléchargement ICI

Pour ma part je tâcherai d'assister à un maximum d'animations et de partager avec vous sur ce blog mes découvertes, et sachez également que je vais préparer la visite guidée de l'exposition temporaire "A l'arrière comme au front : Les Isérois dans la Grande Guerre" qui sera inaugurée le 18 Avril prochain au Musée Dauphinois, donc si vous souhaitez la découvrir avec un guide privé... je serai là ! ;-)

Steve, votre guide de poche !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~