Caricatures

Expo "Benjamin Roubaud et la caricature", à la Mairie de La Côte Saint André

En ce dimanche, un billet pour vous donner une petite idée de sortie dans les prochains jours, si vous êtes de passage à La Côte Saint André ou si vous êtes passionnés de dessins et de caricatures : la Mairie propose dans ses locaux, salle Jongkind, une exposition temporaire dédiée à Benjamin Roubaud (de son vrai nom Joseph Germain Mathieu Roubaud (1811-1847)), caricaturiste dans des journaux satiriques comme La Caricature et Charivari, et contemporain de notre compositeur côtois Hector Berlioz !

Vous retrouverez donc quelques caricatures bien connues de l'artiste... 


  

... mais Berlioz n'était évidemment pas le seul à être "victime" des caricatures, d'autres artistes étaient aussi visés, par exemple le peintre Delacroix, ou encore le ténor Duprez qui a chanté pour l'opéra "Benvenuto Cellini" écrit par Hector Berlioz : 

  

Plusieurs dizaines de caricatures sont présentées encadrées, et bien d'autres encore dans les classeurs laissés à disposition par leur collectionneur Pierre Quiblier, qui donnera une conférence "Berlioz et ses contemporains" le Samedi 25 Mars, à 15h30 (à la Mairie), pour présenter ces nombreux dessins.

Vous pouvez d'ici là en retrouver quelques autres en photo dans
mon album facebook, ou encore à travers deux petites vidéos réalisées par la Mairie : 





Mais bien sûr le mieux est de se rendre sur place ! 
L'exposition est visible du 18 Mars au 2 Avril 2017, du mardi au dimanche de 14h30 à 18h00, salle Jongkind à l'Hôtel de Ville !

Belle visite à vous ! ;-)

 


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE - N°25 : Berlioz caricaturé, après l'échec de Benvenuto Cellini

Lorsque je suis en visite au Musée Hector Berlioz à La Côte Saint André, je ne peux malheureusement pas parler de tous les documents et objets présentés, j'ai donc fait une petite sélection et je voudrais vous faire découvrir avec ce billet dominical, l'un d'entre eux.

Il s'agit d'une caricature qui fut publiée le 1er novembre 1838 dans le journal "La Caricature provisoire", alors que l'opéra de Berlioz, "Benvenuto Cellini", revenait à l'affiche après 3 premières représentations difficiles en septembre.


Caricature Berlioz Malvenuto Cellini

Plusieurs choses sont à remarquer dans cette caricature.

Tout d'abord, l'artiste est représenté (comme souvent) avec une grosse tête, les cheveux hirsutes : il joue de plusieurs instruments à la fois, tout en écrivant à la plume (rappelant ici son 2e métier, celui de critique, pour le Journal des Débats).

C'est surtout avec le petit théâtre de marionnettes représenté devant lui que la caricature s'avère virulente : non seulement le nom de l'oeuvre "Benvenuto Cellini" est transformé en "Malvenuto Cellini" (le caricaturiste jouant ici sur l'opposition Benvenuto/Malvenuto = Bienvenu/Malvenu... en gros, garde le ton opéra !), mais on étire aussi certains mots "GRRRand opéra", "GRRande représentation", donnant une espèce de grognement pour représenter la musique de Berlioz. On lui reprochait souvent de faire "du bruit", plutôt que de la musique.

Le clou de la caricature reste la dernière phrase : "A la fin de la parade une grande statue sera coulée... l'auteur aussi.".
Comprenez là : la carrière de Berlioz coule avec l'échec de son opéra !

Eh oui, la presse n'était pas tendre avec notre compositeur côtois !

N'hésitez pas à suivre l'une de mes visites guidées gratuites au musée cet été, ce sera l'occasion de découvrir d'autres anecdotes autour de la carrière et de la vie d'Hector !


 

[MAJ 02/07/2017]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~