Monuments/Lieux

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE - N°44 : Le Temple (dit) de Diane, à AIX-LES-BAINS

 

Ceux qui suivent ma page facebook savent que ces derniers temps, je profite de l'accalmie de mes visites guidées pour explorer la région. Je suis notamment beaucoup allé à Aix-les-Bains, qui s'avère être une ville pleine de surprises, parfois bien cachées, comme le temple (dit) de Diane.

Saviez vous que c'est l'un des trois seuls temples romains français en élévation les mieux conservés, après celui de la Maison Carrée à Nîmes et le Temple d'Auguste et de Livie à Vienne ? Et pourtant il est facile de passer devant sans s'en rendre compte... puisqu'il est désormais "intégré" dans un ancien château qui abrite aujourd'hui la Mairie. Mais le visiteur averti saura en retrouver quelques indices en observant bien les murs, notamment le fronton !


 

 

Le temple (dit) de Diane fut construit au IIème siècle après JC. A cette époque-là, les Romains sont bien installés ici, puisqu'ils ont aussi fondé les thermes, dont il reste aussi des vestiges bien cachés, nous en reparlerons peut être dans un prochain billet.

On ne le voit pas, mais le temple repose sur un podium de plus de 3m de hauteur, aujourd'hui totalement enterré (mais attesté lors de la création du parking souterrain devant l'hôtel de ville). En revanche, on n'a pas trouvé sa dédicace, il n'est "dit" de Diane que par tradition orale depuis le Moyen-Âge.

Malgré les siècles qui ont défilé, le temple est resté debout, connaissant de multiples usages : il a ainsi accueilli le 1er casino d'Aix-les-Bains, en 1824, puis à la fin du XIXème siècle, c'est devenu le Musée Lepic, dédié à la peinture et à la sculpture. C'est à cette occasion là que furent rajoutés les contreforts, pour consolider les murs qui avaient été percés (et affaiblis!) pour installer à l'intérieur une passerelle de circulation, pour gagner des espaces d'exposition.

 

 


Aujourd'hui, le Temple (dit) de Diane abrite le Musée Lapidaire d'Aix-les-Bains, qui présente toutes les trouvailles archéologiques de la ville : statues, céramiques, amphores, cadran solaire, fibules et épigraphies, qui, rassemblés, permettent de reconstituer partiellement l'histoire et la vie d'Aix-les-Bains à l'époque gallo-romaine.

 

          

     

          

          

 

Pour l'heure, le temple n'est ouvert au public que par le biais des visites guidées organisées par le service de la Ville d'Art et d'Histoire d'Aix les Bains. Mais l'étude de la collection, et surtout sa réorganisation pour une meilleure présentation de ses différents éléments, devraient voir le jour dans un futur vrai musée... alors patience ! :)

En attendant, plus de photos dans mon album photo facebook dédié


A très vite pour d'autres découvertes !



Votre guide de poche, Steve.




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



 

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE - N°42 : Les Jardins Secrets, à VAULX (Haute-Savoie)

 

Pour ce nouveau billet-découverte inédit, une nouvelle idée de sortie estivale, cette fois-ci en Haute-Savoie : les Jardins Secrets, à Vaulx.

Ceux qui me suivent sur facebook, se souviennent peut-être que j'y étais ce printemps, j'avais partagé une photo de mon "retour" sur ces lieux qui furent les premiers où j'ai véritablement guidé (après une 1ère approche du guidage aux Secrets d'Antésite à Voiron), c'était durant l'été... 2008 !

 



Profitant de repérages que je faisais dans un château de la région (dont je vous parlerai très bientôt !), je me devais de venir faire un coucou à Alain, Nicole et leur fille Myriam, créateurs de ce petit paradis perdu que sont les Jardins Secrets... jardins qui ont bien évolué depuis que je les avais quittés il y a 9 ans !


LES JARDINS SECRETS, QU'EST-CE QUE C'EST ?

Les Jardins Secrets, sont avant tout l'oeuvre d'un couple, Alain et Nicole MOUMEN, qui achète une vieille ferme perdue à Vaulx, en 1980, et s'y installe avec leurs trois filles adolescentes : Leïla, Myriam et Sonia. Après la restauration progressive de la ferme, Alain commence à aménager le terrain qui l'entoure, et embarque sa famille dans la réalisation de jardins architecturés où se mêlent les plantes et les fleurs, bien sûr, mais aussi tourelles, galeries, fontaines, sculptures... un monde surréaliste prend forme !

Les inspirations sont multiples, Alain et Nicole se nourrissant de leurs voyages, et les matériaux sont variés : bois, mortier de chaux, cuivre, calcin, pierres...

Ces drôles de jardins apparus en pleine campagne attirent et séduisent rapidement les curieux, à tel point que la famille décide alors d'en ouvrir les portes au public, en 1994 : depuis, les visiteurs voient grandir et évoluer les jardins... car évidemment Alain et Nicole ne se sont pas arrêtés, loin de là, leur créativité fonctionne à plein régime, pour le plus grand bonheur des curieux qui osent franchir la porte de leurs jardins !



ET SI VOUS VISITIEZ, VOUS AUSSI ?

C'est parti pour une petite visite virtuelle, pour vous donner envie d'y aller !

 

 



Dès l'entrée, fleurs, architecture et décors s'entremêlent... ça donne le ton !


La déambulation proposée nous fait longer de magnifiques arcades sur notre droite, qui laissent entrevoir le superbe Jardin de Curé, lui donnant des allures de cloître !

Sur la gauche, c'est le Jardin Délice qui s'offre à nous, avec son grand bassin parfait pour une pause goûter rafraîchissante à la fin de la visite, avec les célèbres beignets et le thé à la menthe d'Alain, qui ne manquera pas de partager avec vous ses innombrables anecdotes à propos de ses jardins !

Mais pour le goûter on va patienter un peu, d'abord, direction la salle de projection, pour un petit film de présentation.
Au passage, ne jamais oublier de lever la tête, il y a des choses à observer... PARTOUT ! 




Pour la petite anecdote, lorsque je guidais ici en 2008, cette salle de projection était... l'accueil et la boutique des jardins !
Depuis une nouvelle boutique a fait son apparition, ce qui a permis d'aménager cette salle de projection pour raconter au public l'histoire des jardins.
La visite peut maintenant débuter, et elle démarre avec la Cour du Marronnier et la Ferme, où tout a commencé...





A l'intérieur, les ambiances sont variées, avec une première pièce dédiée à la campagne...



Puis une chambre aux tons provençaux...



L'Apothicairerie est une petite pétite inattendue ! 

La chambre autrichienne est tout aussi "boisée" ! 

Il est temps de ressortir et d'aller découvrir les Jardins... à commencer par celui de l'apothicaire : 



La Cour des Calades qui suit, est un bel exemple de travail en famille :



De là vous avez un aperçu sur les Loges de la Folie, qui sont devenues l'emblème des Jardins Secrets, est-il besoin de préciser pourquoi ?! ^^



Sans doute l'un des plus beaux espaces des jardins !
Partons maintenant en voyage...




... avec le Salon aux étoiles ! 
Il s'ouvre sur un autre espace inattendu : la piscine familiale ! 




Si vous souhaitez voyager encore un peu, allez jeter un oeil au salon marocain, là bas au bout de la piscine, sur la droite...



Avant de ressortir dans les Jardins, ne manquez pas de visiter la discrète petite chambre bleue !



Une dernière touche orientale avant de sortir ? Il suffit de demander, bienvenus en Inde...

Aller, il est temps de retourner aux Jardins à présent...



Le Jardin des Lyres vous offre la musique de ses quatre fontaines... puis pour la suite, empruntez la galerie des moucharabiehs !



Que de bois travaillé !
Ne manquez pas, sur la gauche de cette galerie, de jeter un oeil sur le Salon des Babouches !




Celui-ci vous offre une fenêtre sur l'avenir des Jardins : ici, la créativité d'Alain nous prépare de belles surprises... 
Reprenons la galerie, puis l'allée et... oh ! 




Regardez sur la droite, nous voilà dans le jardin de curé, aperçu en début de visite !
Le traverser permet de rejoindre l'une des dernières créations d'Alain, l'Isle Joyeuse, qui était encore en construction lorsque je guidais aux Jardins en 2008 !
Allons-y !




Du bois, des luminaires, et le tout cerné par des douves, qui dans l'imaginaire d'Alain devaient être en eau, mais la réalité est plus délicate... nul doute qu'il trouvera une autre manière de mettre en valeur son île !



Nous revoilà au Jardin Délice, il est temps de succomber à un petit thé à la menthe accompagné de son beignet, non ? ^^



Vous pouvez prendre le thé au jardin, ou au salon de thé, qui, l'été, est aussi la salle de restaurant des Jardins Secrets !

 





Cette visite virtuelle vous a plu ?
Alors foncez visiter en vrai, car les photos ne rendent pas justice à ces 7000m2 de jardins aménagés, vous manquez de multiples détails, les décors, le bruit de l'eau, l'odeurs et les couleurs des fleurs... et puis, surtout, sur place vous découvrirez un dernier jardin, l'un des plus beaux, le Jardin Andalou, que je ne vous ai pas montré ici !
(Oui bon en fait la vrai raison de son absence de cette visite virtuelle, c'est qu'avec le nouveau sens de visite, attiré par l'Isle Joyeuse que je ne connaissais pas, j'ai complètement oublié le Jardin Andalou... il va falloir que j'y retourne du coup !) 




INFOS PRATIQUES POUR ORGANISER VOTRE VISITE EN 2017 :

Ouverture : Tous les jours du 9 Avril au 8 Octobre 2017

• Du 9 juillet au 27 août : 
Ouverts toute la journée avec un service de restauration légère, à midi sur 
nos terrasses. Billetterie ouverte de 10h30 à 17h30. 

• Du 28 août au 8 octobre : 
- Samedi et dimanche : billetterie ouverte de 13h30 à 17h. 
- Du lundi au vendredi : billetterie ouverte de 14h à 16h30. 

Les jardins restent ouverts une heure après la fermeture de la billeterie.

Tarifs :

Plein tarif : 8,50 € 
Tarif réduit (personne en situation de handicap, étudiant, chômeur, jeune de 12 à 18 ans…) : 7 € 
Enfants de 4 à 12 ans et personnes à mobilité réduite : 4 € 
Moins de 4 ans : gratuit 

Accès :


 

J'espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à visiter ces jardins... et si vous cherchez un guide, vous savez où me trouver !!! ;-)


Steve, votre guide de poche !

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Mes visites guidées Eté 2017 pour la Grange Dimière

Grange Dimière

 

Pour la 3e année consécutive, je travaillerai cet été en collaboration avec la Grange Dimière, en Pays d'Art et d'Histoire du Pays Voironnais.

Outre les visites guidées traditionnelles de cette ancienne dépendance de la Chartreuse de la Sylve bénite (Le Pin), nous partirons ensemble pour une balade inédite sur d'autres traces des Chartreux dans la région, à Chalais ! 

Voici le programme : 




SAMEDI 8 ET SAMEDI 29 JUILLET, à 16h : 
La Grange Dimière
(4,50€/pers / GRATUIT - de 26 ans / 1h )


Une sacrée grange à découvrir dedans puis dehors, avec la visite des extérieurs de la ferme du domaine et la lecture des paysages façonnés par les Chartreux.

 

 

DIMANCHE 30 JUILLET 2017, à 15h :
INITERAIRE BIS : A la claire fontaine, Monastère de Chalais (avec Claudie Rajon, conteuse).
(GRATUIT / 2h / Inscription obligatoire)


Une balade sur les traces des Chartreux à Voreppe et de l'Abbaye, filiale de l'Ordre des Chartreux du XIIème siècle à la Révolution.
Puis des bouts de vie chantés et contés sur des lavandières à la laveuse de nuit, entre plaisir d'aller à la fontaine et de s'immerger dans l'histoire du lieu.

 

SAMEDI 5 et SAMEDI 19 AOÛT, à 16h : 
La Grange Dimière
(4,50€/pers / GRATUIT - de 26 ans / 1h )


Une sacrée grange à découvrir dedans puis dehors, avec la visite des extérieurs de la ferme du domaine et la lecture des paysages façonnés par les Chartreux.

 

INFOS ET RESERVATIONS AUPRES DE LA GRANGE DIMIERE
AU 04-76-55-64-15 OU MAIL grange.dimière@paysvoironnais.com

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Programme des manifestations culturelles 2017 au Château de Barbarin !


La semaine dernière, je vous présentais ma programmation des "visites enchantées" que je mets en place en collaboration avec les propriétaires du Château de Barbarin (nouveau partenaire) ! Mais bien que ce soit LA nouveauté 2017, sachez que le Château organise, tout au long de la belle saison, plusieurs manifestations culturelles : concert, conférence, visites... en voici tout le programme pour ne rien rater ! 

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE - N°37 : L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu de Bourg-en-Bresse



En janvier, je participais à ma première Assemblée Générale de l'Association GRENAT, le regroupement associatif des Guides de la région Rhône Alpes Auvergne que je viens d'intégrer (mieux vaut tard que jamais !). C'était l'occasion de rencontrer mes consoeurs et plus rares confrères de toute la région, d'échanger sur nos statuts etc... mais c'était aussi l'occasion de découvrir une partie du patrimoine de Bourg en Bresse, où se tenait notre réunion.





Outre le Monastère de Brou, monument préféré des français en 2014 qu'on ne présente plus, la ville abrite une autre pépite patrimoniale, d'un tout autre genre... pour la trouver, il faut se rendre dans l'aile sud de l'ancien Hôtel-Dieu de Bourg-en-Bresse construit au XVIIIème siècle à quelques minutes du monastère (500m). Après quelques couloirs, là voici qui se dévoile : l'apothicairerie ! 

L'ancienne pharmacie hospitalière est composée de trois pièces.


La première, la plus petite, abrite le LABORATOIRE :

 


C'est l'un des rares encore en état de fonctionnement ! Parmi les éléments les plus remarquables, le fourneau et son beau col de cygne... il disposait déjà de l'eau courante ! Tout le nécessaire est là si vous vous sentez l'âme d'un pharmacien du XIXème : alambics et bouilloires en cuivre, mortiers, vaisselles... certains objets sont plus anciens encore que l'apothicairerie, car ils ont été récupérés d'un autre hôpital fondé plus tôt !



 


La visite se poursuite avec l'ARRIERE BOUTIQUE :

 



On arrive là dans une pièce un peu plus spacieuse, où sont stockées les matières premières, dans une multitude de récipients : des pots, des boites... portant à chaque fois le nom des ingrédients soigneusement conservés : serpetaire acorus, scordium, raphanus... non non, nous ne sommes pas dans Harry Potter ! Et, contrairement à ce que l'on pourrait penser, même si l'apothicairerie n'est plus utilisée en tant que telle depuis plus de 40 ans... une grande partie des contenants possèdent encore leurs ingrédients !

 

 

Outre ces précieuses matières premières, l'arrière-boutique abrite également une comode Louis-Philippe, surmontée d'une petite vitrine dévoilant une autre richesse de cette apothicairerie : une collection d'ouvrages médicaux, du XVIIème au XXème siècles, parmi lesquels la formidable "Histoire Naturelle" de Georges-Louis Leclerc de Buffon, magnifique témoignage du savoir d'autrefois.

 

 

Dans la continuité du laboratoire et de l'arrière boutique, se trouve la véritable boutique, appelée OFFICINE :

 



C'est la pièce la plus grande de l'apothicairerie. Comme dans l'arrière boutique, on retrouve ici des étagères pleines de pots, de boites... près de 1000 contenants ! 

 



On remarquera le travail sur les boiseries, certaines réalisées pour accueillir les pots plus imposants : les "monstres".

 


Comme nous sommes dans la boutique, vous ne serez pas surpris d'y trouver aussi quelques balances d'autrefois, qui permettaient de peser, à l'aide de petits poids, les ingrédients dont on avait besoin, souvent en infime quantité !

Vous voulez en savoir un peu plus ? Aller, mieux que mes photos, une petite vidéo où Edith Buisson, guide conférencière, vous présente les lieux : 






LES VISITES :

Si ce petit billet-découverte vous a donné l'envie d'aller voir de vos propres yeux ce petit trésor caché à deux pas du Monastère de Brou, sachez que l'apothicairerie de Bourg-en-Bresse n'est ouverte au public que par le biais de visites guidées, organisées par l'Office de Tourisme tous les samedi à 14h30 pour le grand public (5€/pers, 1h/1h30 de visite). L'été, un 2e créneau de visite est proposé le mardi matin à 10h30.
Des visites adaptées aux enfants sont aussi organisées, pendant les vacances scolaires de la zone A, le mercredi à 15h30 (3€/enfant, 4.5€ pour l'adulte accompagnateur, pour 1h15 de visite).

Plus d'infos sur toutes les activités proposées, et plus de photos sur
le site internet de l'apothicairerie de Bourg en Bresse


A la semaine prochaine pour d'autres découvertes ou idées de sortie ! ;-) 
 

 

Votre guide de poche, Steve.

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~