Musée Hector Berlioz

NOUVEAU : Mes enquêtes au Musée Hector Berlioz (Eté 2017)



NOUVEAU AU MUSEE HECTOR BERLIOZ ! 


Après le succès de l'enquête nocturne réalisée durant la Nuit des Musée au mois de Mai, les enquêtes reviennent au Musée Hector Berlioz !

De nombreux indices ont été cachés dans le musée pour retrouver le mystérieux trésor d'Hector... saurez vous reconstituer la carte, retrouver la cache du trésor et sa clé ?!

Une enquête pour les petits, et les grands enquêteurs !

Durée : environ 1h30 / Tarif : GRATUIT


MERCREDI 21 JUIN à 15h30
MERCREDI 19 JUILLET à 15h30
MERCREDI 16 AOÛT à 15h30

A vous de jouer ! 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Exposition "Berlioz à Londres, au temps des Expositions universelles"

 

 

Les années défilent... et les expositions temporaires du Musée Hector Berlioz où je vous guide également ! 

Après "Fantin Latour interprète Berlioz" en 2011, "Berlioz et l'Italie : Voyage musical" en 2012, "2003-2013 : Dix ans d'acquisitions au Musée Hector Berlioz" en 2013, "La musique - Du phonographe à l'Internet" en 2014/2015, et "Benvenuto Cellini : une orfèvrerie musicale" en 2016, j'ai le plaisir cette année de vous faire découvrir une 6e exposition temporaire : "Berlioz à Londres au temps des expositions universelles", présentée exceptionnellement jusqu'au 30 septembre 2017 !

Liée étroitement à l'édition "So British !" du Festival Berlioz dont je vous dévoilais les temps forts du programme il y a quelques semaines, l'exposition revient sur les séjours d'Hector Berlioz en Angleterre, et plus particulièrement son séjour à Londres à l'occasion de l'Exposition Universelle organisée par la Reine Victoria en 1851, durant laquelle il recroise le chemin d'Adolphe Sax, qui révèle ses nouvelles créations, dont le fameux saxophone. Ces créations sont l'une des richesses de cette exposition avec une grande vitrine qui leur est dédiée : 





 

La seconde partie de l'exposition s'intéresse aux sources d'inspiration anglaises de Berlioz, des écrits de Lord Byron à Fenimore Cooper en passant par Thomas Moore... mais c'est sans conteste Shakespeare, qu'il découvre sur scène dès 1827, qui l'inspirera tout au long de sa carrière. A travers différents extraits musicaux, la visite de l'exposition permet de se replonger dans les oeuvres musicales de l'artiste, inspirées par ces différentes lectures.
 

 

De magnifiques tableaux et lithographies, prêtés par de nombreuses institutions (Musée du Louvre, Musée d'Orsay, Musée des Beaux Arts de Marseille...) et des particuliers, ou issus des collections du musée, illustrent à la fois les voyages d'Hector, ses inspirations, ainsi que ses oeuvres.

DES VISITES GUIDEES :

Afin de découvrir plus en détails cette exposition, je vous invite à participer à l'une des nombreuses visites guidées gratuites prévues sur toute la durée de l'exposition : 

     - Dimanche 9 Juillet 2017, à 11h
     - Dimanche 16 Juillet 2017, à 17h (après la visite de la maison natale à 15h30)
     - Samedi 22 Juillet 2017, à 15h30
     - Dimanche 30 Juillet 2017, à 11h

     - Dimanche 6 Août 2017, à 17h (après la visite de la maison natale à 15h30)
     - Dimanche 13 Août 2017, à 11h

     - Tous les jours à 14h pendant le Festival Berlioz du 18 Août au 3 Septembre 2017
       (sauf les Samedi 19 et Mardi 22 Août)

     - Dimanche 24 Septembre 2017, à 17h (après la visite de la maison natale à 15h30)
     - Samedi 30 Septembre 2017, à 11h

 

DES ATELIERS CUISINE :

Par ailleurs, pour rester dans l'esprit "SO BRITISH !" de l'exposition et du festival cette année, nous vous proposons deux ateliers "Tea For Two", au cours duquel nous découvrirons la culture anglaise à travers la préparation du traditionnel "After Tea" : les enfants confectionneront quelques douceurs sucrées et salées qu'ils pourront ensuite déguster autour d'une bonne tasse de thé ! (3,80€/personne, Réservation au 04-74-20-24-88)

     - Mercredi 26 Juillet à 15h
     - Lundi 28 Août à 15h 

 

 

Au plaisir de vous retrouver cet été autour de cette nouvelle exposition ! 


Votre guide de poche, Steve


 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Exposition "Métamorphoses musicales" par Thierry Chollat, au Musée Hector Berlioz

 



!!! PROLONGATION JUSQU'AU 11 JUIN 2017 !!!




A l'occasion des Journées Européennes des Métiers d'Arts ce weekend (1er/2 avril 2017), le Musée Hector Berlioz accueille une exposition temporaire printannière exceptionnelle : "Métamorphoses musicales", des sculptures réalisées par l'artiste isérois Thierry Chollat. 

S'inspirant d'un instrument de musique, l'artiste le met "en mouvement", l'anime dans l'espace, jouant avec ses formes. Petit aperçu ici avec quelques photos :


 


"La Tantième tangente", violon en fer et peinture sur carton (Photographe : Anthony Cottarel)

  
"Piano", fer et bois / "Django", guitare en fer et bois (Photographe : Anthony Cottarel)


Quelques mots de l'artiste à propos de sa démarche :

"Depuis près de deux ans, j'élabore une série de sculptures abordant la musique avec une palette instrumentale, organique, en mouvement, comme autant d'interprétations d'instruments et de regards portés par différents spectateurs.
Dans ma recherche, l'instrument en tant que repère identifiable culturellement, résultat d'une longue élaboration technique, se dématérialise comme objet pour revêtir une part d'humanité.
La métamorphose des violons, violoncelles, du piano ou du clavecin, engendre des créatures mutantes, aux formes évanescentes : toutes s'animent dans l'espace, échappant aux contraintes techniques de leurs modèles.
Lorsque nos regards sont à l'écoute des fusions éphémères, l'objet instrument, organique, évoque de par sa chair qui se structure et se déstructure, la mutation d'une transhumance des tonalités de notre espace sensible.
Une gravité aérienne où la matière tisse les liens de la forme, de la teinte et du son pour faire se côtoyer le vraisemblable et l'inatteignable. Silencieusement, ce qui était visible ne l'est déjà plus.
Dans un élan en perpétuelle évolution, s'immisce l'invitation à explorer l'écho de nos concertos imaginaires... La sculpture engendre une musique des yeux, emporte le spectateur vers un étrange voyage où tremble la Nature, dans une nouvelle forme de synesthésie." (Thierry Cholat)





"Evanescence", un clavecin de fer et de bois revisité, dans la cour de la Mairie de La Côte Saint André
(Photo perso Août 2016)



Thierry Chollat a déjà été exposé l'année dernière à la Mairie de La Côte Saint André, lors du Festival Hector Berlioz, j'avais d'ailleurs partagé avec vous tout un album photo sur facebook pour vous faire découvrir ses créations que j'avais alors adorées ! Elles partageaient les lieux avec les peintures et meubles de Henry Gérard.

Cette fois, les sculptures de Thierry Chollat viendront habiter, plus nombreuses (+ d'une vingtaine!), les différentes pièces du Musée Hector Berlioz, comme un écho à la musique de notre compositeur côtois. Le vernissage est organisé le Samedi 1er Avril, à partir de 15h, en présence de l'artiste bien sûr. Vous aurez ensuite jusqu'au 30 Avril 
11 Juin (prolongation) pour profiter de ces "métamorphoses musicales", avant qu'elles ne s'en aillent pour d'autres horizons !

Belles découvertes à vous, et à très vite pour d'autres idées de sortie... ! ;-)



Votre guide de poche, Steve.



L'artiste en pleine installation, le 29 Mars 2017 au Musée.


  


TOUTES LES PHOTOS DES METAMORPHOSES MUSICALES
INSTALLEES AU MUSEE HECTOR BERLIOZ DANS MON ALBUM FACEBOOK ICI !


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Visites guidées au Musée Hector Berlioz (1er semestre 2017)

Musée Hector Berlioz

Après plusieurs mois d'attente, la réponse est enfin tombée : le Département de l'Isère m'a attribué le marché des visites guidées du Musée Hector Berlioz ! Ma collaboration avec le musée se poursuit donc, et, pour la 7e année consécutive, j'animerai les visites guidées gratuites de la Maison natale du compositeur.

Je peux donc enfin vous dévoiler les dates pour le 1er semestre 2017 : 


            - Dimanche 5 Mars 2017, à 15h30

          - Samedi 18 Mars 2017, à 15h30

          - Dimanche 19 Mars 2017,  à 15h30

          - Dimanche 2 Avril 2017, à 15h30

          - Dimanche 23 Avril 2017, à 15h30

          - Dimanche 14 Mai 2017, à 15h30 et une visite spéciale "Nuit des Musées" à 20h30 !

          - Dimanche 4 Juin 2017, à 14h30

          - Dimanche 18 Juin 2017, à 15h30


Toutes ces visites programmées sont GRATUITES, mais elles sont à destination du public INDIVIDUEL.

Si vous êtes un GROUPE et que vous souhaitez profiter d'une visite, dans le cadre du nouveau marché il faut désormais vous adresser directement auprès du Musée Hector Berlioz pour la réservation, vous bénéficierez ainsi de tarifs plus intéressants... pour la même qualité de prestation ! ;-)



Votre guide de poche, Steve.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE - N°36 : Estelle met un "râteau" à Hector Berlioz !

Dans le billet découverte de la semaine dernière, je vous dévoilais la longue lettre de déclaration d'amour du compositeur romantique Hector Berlioz (dont je fais visiter régulièrement la maison natale à La Côte Saint André), à son amour d'enfance, Estelle, qu'il a retrouvé après 49 ans d'absence... aujourd'hui, il est temps de découvrir la réponse de la belle, qui malheureusement pour Hector, ne sera pas la réponse attendue puisqu'Estelle va lui mettre ce qu'on appelle familièrement un gros "râteau" !
Alors si vous aussi vous cherchez de l'inspiration pour éconduire un(e) prétendant(e), à vos carnets, prenez des notes ! 



Estelle Fornier (née Dubeuf)Lyon, 29 septembre 1864.

Monsieur,

Je me croirais coupable envers vous et moi-même, si je ne répondais pas tout de suite à votre dernière lettre, et au rêve que vous avez fait sur les relations que vous désirez voir s'établir entre nous. C'est le coeur sur la main que je vais vous parler.
Je ne suis plus qu'une vieille et bien vieille femme (car, monsieur, j'ai six ans de plus que vous), au coeur flétri par des jours passés dans les angoisses, les douleurs physiques et morales de tout genre, qui ne m'ont laissé sur les joies et les sentiments de ce monde aucune illusion. Depuis vingt ans que j'ai perdu mon meilleur ami je n'en ai pas cherché d'autre ; j'ai conservé ceux que d'anciennes relations m'avaient fait ainsi que ceux que des liens de famille m'attachaient naturellement. Depuis le jour fatal où je suis devenue veuve j'ai rompu toutes mes relations, j'ai dit adieu aux plaisirs, aux distractions, pour me consacrer tout entière à mon intérieur, à mes enfants. C'est donc là ma vie depuis vingt ans ; c'est une habitude pour moi dont rien maintenant ne peut rompre le charme ; car c'est dans cette intimité du coeur que je puis trouver le seul repos des jours qu'il me reste à passer dans ce monde ; tout ce qui viendrait en troubler l'uniformité me serait pénible et à charge.

Dans votre lettre du 27 courant vous me dites que vous n'avez qu'un désir, celui que je devienne "votre amie" à l'aide d'un échange de lettres. Croyez-vous sérieusement, monsieur, que cela soit possible ? Je vous connais à peine depuis quarante-neuf ans, je vous ai revu vendredi passé quelques instants ; je ne puis donc apprécier ni vos goûts, ni votre caractère, ni vos qualités, seules choses qui sont la base de l'amitié. Quand il y a entre deux individus les mêmes manières de voir et de sentir, alors la sympathie peut naïtre et arriver ; mais, établir ce que vous attendez de moi ; pour ma part je le crois impossible. Du reste, je dois vous avouer que je suis extrêmement paresseuse pour écrire, j'ai l'esprit aussi engourdi que les doigts ; j'ai une peine extrême à remplir à cet égard mes obligations indispensables. Je ne pourrais donc vous promettre de commencer avec vous une correspondance qui pût être suivie, je manquerais trop souvent à ma promesse pour ne pas vous en avertir d'avance s'il vous est agréable de m'écrire quelque fois je recevrai vos lettres, mais n'attendez pas mes réponses exactement ni promptement.

Vous désirez aussi que je vous dise : "Venez me voir" ; cela n'est pas possible, pas plus que de vous dire : "Vous me trouverez seule" ; le hasard, vendredi, a voulu que je fusse seule pour vous recevoir ; quand je serai à Genève avec mon fils et sa femme, si, quand vous vous présenterez chez eux, je suis seule, je vous recevrai, mais s'ils m'entourent au moment de votre visite, il vous faudra subir leur présence, car je trouverais fort inconvenant qu'il en fût autrement.

C'est avec toute la franchise et la sincérité qui sont le fond de mon caractère que je vous ai tracé ce que je pense et ce que je sens. Je crois devoir encore vous dire qu'il est des illusions, des rêves, qu'il faut savoir abandonner quand les cheveux blancs sont arrivés, et avec eux le désenchantement de tous sentiments nouveaux, même ceux de l'amitié, qui ne peuvent avoir du charme que lorsqu'ils sont nés de relations suivies et dans les heureux jours de la jeunesse. Ce n'est pas, selon moi, au moment où le poids des années se fait sentir, où leur nombre nous a apporté l'expérience de toutes les déceptions, qu'il faut commencer des relations. Je vous avoue que pour moi j'en suis là. Mon avenir se raccourcit tous les jours ; à quoi bon former des relations qu'aujourd'hui voit naître et que demain peut faire évanouir ? Ce n'est que se créer des regrets.

Ne voyez, monsieur, dans tout ce que je viens de vous dire, aucune intention de ma part de blesser les souvenirs que vous avez pour moi ; je les respecte et je suis touchée de leur persistance. Vous êtes encore bien jeune par le coeur, pour moi il n'en est pas ainsi, je suis vieille tout de bon, je ne suis plus bonne à rien qu'à conserver, croyez-le, une large place pour vous dans mon souvenir. J'apprendrai toujours avec plaisir les triomphes que vous êtes appelé à avoir.

Adieu, monsieur, je vous dis encore : recevez l'assurance de mes sentiments affectueux.



Estelle Fornier

 

C'est ce qu'on appelle un râteau dans les règles de l'art ! 
Et quand bien même notre Hector obtiendra d'Estelle par la suite quelques lettres et même quelques rares entrevues, leur relation restera purement amicale... à son grand desespoir ! 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~