Photographie

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE - N°40 : 5 Juin 1897, la Catastrophe de Voiron

 

Il y a 120 ans, éclatait la "Catastrophe de Voiron"... comment ça, vous n'avez jamais entendu parler de la Catastrophe de Voiron ?!
Ceux qui ont déjà suivi mes visites guidées dans Voiron en ont déjà une petite idée mais, pour les autres... un petit voyage dans le temps s'impose ! 


5 JUIN 1897 : 

Après-midi pluvieux (et grêleux) sur toute la région, et notamment sur Saint Aupre, Miribel les Echelles et Saint Etienne de Crossey.
Les eaux de la Morge grossissent fortement et rapidement, déracinant de nombreux arbres sur leur passage... des troncs qui auraient alors formé un barrage au niveau d'une des usines installées en amont des gorges de Voiron, d'après Alain Schramback, archéologue industriel de la région qui a réalisé le dessin ci-desssous pour illustrer l'événement :



 

Le débit continuant d'augmenter, et l'eau s'accumulant, le barrage finit par céder, vers 20h : c'est alors une véritable vague qui déferle, emportant tout sur son passage, d'abord dans les Gorges, occasionnant de nombreux dégâts dans les usines installées ici... puis dans la ville même de Voiron ! Même l'Eglise Saint Bruno, fraîchement construite, est touchée : l'un de ses clochers menace de s'effondrer ! 

 

 



Cet événement marquant attirera des journalistes de tout le pays, ce qui nous permet aujourd'hui de presque pouvoir revivre la Catastrophe de Voiron à travers les nombreux clichés réalisés à l'époque, qui permettent de se rendre compte de l'étendue des dégâts tout au long du cours de la Morge. 

 

 

            


 

Comme on peut le voir, tout au long du Mail, il y a 120 ans, la Morge était totalement à ciel ouvert dans Voiron, seuls quelques ponts permettaient de la traverser, et de nombreux ateliers et usines s'étaient installés sur ses rives pour profiter de la puissance de ses eaux... ces mêmes ateliers et usines payèrent le prix fort ce jour là : 10 tonnes de soie chez BRUN, 600 tonnes de papiers chez ARNAUD LAFUMA, 2000 rouleaux de fils et 500 toiles chez CASTELBON, perte de nombreux métiers à tisser... ! 
Le quartier de Paviot, pourtant plus au sud, ne fut pas épargné pour autant, ses usines seront elles aussi dévastées !

 

  

 

 

C'est suite à cette inondation terrible que fut fait le choix de canaliser la Morge et de la recouvrir sur une grande partie de son tracé à travers la ville de Voiron, lors des différentes reconstructions le long de son lit.

Pour plus de photos, vous pouvez consulter
 MON ALBUM FACEBOOK ICI. N'hésitez pas à le compléter si vous-même avez des clichés intéressant concernant la Catastrophe !

Et pour en savoir plus sur cet événement (anecdotes etc...), je vous invite à consulter l'ouvrage "La Catastrophe de Voiron", écrit par Jean Gautier et publié par l'AHPPV (Association Histoire et Patrimoine du Pays Voironnais) à l'occasion du centenaire de la Catastrophe, un livre très bien documenté rassemblant photos, lettres d'époque, articles de presse...!

 



 

J'espère que ce billet-découverte vous a plu... et si c'est le cas, n'hésitez pas à le diffuser autour de vous !

Pour ma part je vous dis à très bientôt pour d'autres découvertes... !

 

Votre guide de poche, Steve.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE - N°30 : Le film Grenoble-Alpes, par l'Empreinte Photographique



Pour le billet dominical du jour : une petite vidéo réalisée par L'Empreinte-photographie-drone qui circule un peu partout depuis quelques jours, pour vous faire (re)découvrir la région grenobloise vue du ciel, par différents points de vue, à différents moments de la journée... magnifique !
Bon voyage et bonne soirée ! :)

 

Grenoble-Alpes from lempreinte Photo Drone on Vimeo.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

"Le Spectacle des rues et des chemins", au Musée de l'Ancien Evêché

Extrait Affiche Exposition Le Spectacle des Rues et des Chemins

"Le Spectacle des Rues et des Chemins : Joseph Apprin, Photographies 1890-1908"
Exposition temporaire présentée jusqu'au 29 Mai 2016

PROLONGEE JUSQU'AU 28 AOÛT 2016 !

Après plusieurs mois dédiés à la restructuration de son exposition permanente "L'Isère en Histoire", notamment la fin du parcours consacrée aux XIXème et XXème siècles inaugurée en 2015, le Musée de l'Ancien Evêché à Grenoble propose enfin, depuis quelques semaines, et jusqu'au 29 Mai 2016, une nouvelle exposition temporaire : "Le Spectacle des rues et des chemins : Joseph Apprin 1890-1908".

Il s'agit d'une sélection de plus d'une centaine de photos prises par Joseph Apprin (1859-1908), un photographe amateur qui immortalisa la vie quotidienne de son temps.

L'exposition est ainsi l'occasion d'un formidable voyage dans le temps, dans le Grenoble et plus largement l'Isère à l'orée du XXème siècle... avis aux amateurs de photos et de noir & blanc ! 

Petit aperçu de l'exposition en vidéo :

 


PROLONGATION DE L'EXPOSITION JUSQU'AU 28 AOÛT 2016 :

Devant initialement se terminer le 29 Mai, l'exposition restera à l'affiche trois mois supplémentaires !

Elle est notamment enrichie de 10 nouvelles photographies, ainsi que des albums photographiques originaux de Joseph Apprin, prêtés par ses petits enfants. Par ailleurs, grâce aux précisions fournies par les visiteurs du musée, de nombreux cartels explicatifs ont été actualisés.

Autant de bonnes raisons de (re)découvrir cette belle exposition photo !



Bonne visite à vous !

Votre guide de poche, Steve.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Premières couleurs - La photographie autochrome, au Musée Dauphinois

Musee dauphinois premieres couleurs la photographie autochrome

A voir prochainement au Musée Dauphinois, l'exposition "Premières Couleurs - La Photographie Autochrome", dont l'inauguration est prévue le Jeudi 21 Mai 2015 à 18h30 !

Elle retrace à travers 308 autochromes, les débuts de la photographie couleur, et nous explique comment, grâce aux Frères Lumière, il fut possible à partir du début du XXème siècle de rendre leurs couleurs véritables aux objets, aux paysages, aux personnes, immortalisés par ces clichés qui jusque là étaient en noir et blanc !

Le petit plus pour vous faire voyager dans le temps : un studio Autochromaton, pour vous tirer le portrait façon autochrome... même Jean Guibal, le directeur du Musée Dauphinois, s'est prêté au jeu :

                                                                                              

Vous laisserez vous tenter ?

L'exposition sera présentée jusqu'aux Journées du Patrimoine, les 20 et 21 Septembre 2015... alors amateurs de photographies ou simples curieux, vous savez ce qu'il vous reste à faire !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~