1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE - N°11 : La Tour de l'Isle à Grenoble

 

Grenoble -  La Tour de l'Isle et le Musee de Grenoble (2015)

Après une petite pause exceptionnelle le weekend dernier, le billet-découverte du dimanche est de retour !
Aujourd'hui, il est directement inspiré de la visite que j'ai assurée samedi dernier avec mes collègues de l'Office de Tourisme de Grenoble, pour l'accueil des Nouveaux Arrivants, une visite organisée autour des différents "hôtels de ville" qu'a connu la ville et qui démarrait donc... au pied de la Tour de l'Isle, près du Musée de Grenoble.


Eh oui, la Tour de l'Isle, construite sur les bords de l'Isère à la fin du XIVème siècle par les consuls, fut la 1ère "maison de ville" de Grenoble : elle avait alors les pieds dans l'eau !

Tour de l'isle sur le Vray Portraict de la ville de Grenoble (1575)

Auparavant, les consuls de la ville et leurs conseillers se réunissaient régulièrement sur le Banc du Conseil (= Place aux Herbes), ou au domicile de l'un d'entre eux... pas très prestigieux !

Avec la Tour de l'Isle, les consuls ont enfin un lieu qui leur appartient. Ils peuvent ainsi y conserver précieusement les archives et les sceaux de la Ville. On raconte notamment que les chartes et franchises obtenues par la Ville étaient reliées en un livre, le fameux "Livre de la Chaîne", appelé ainsi car attaché par sa chaîne au mur de la tour, pour que les Grenoblois ne soient pas privés de leurs privilèges bien sûr. 

Et certains étaient très importants : la Bulle d'Or accordée par Charles IV par exemple, offrait notamment aux Grenoblois une exemption de droits de passage (péage, pont...) : de quoi faire de belles économies pour les marchands !

Outre ces précieux documents, la Tour de l'Isle abritait également les réunions hebdomadaires des consuls : ceux-ci se réunissaient tous les vendredis après midis pour prendre les décisions importantes pour Grenoble. C'était un peu le conseil municipal de l'époque, à ceci près que les consuls étaient choisis parmi les bourgeois (résidant à Grenoble depuis au moins un an) et étaient élus chaque année, par l'assemblée générale des citoyens. 

Ils étaient chargés de l'entière administration de la cité et de la police, bien sûr, mais aussi de veiller au bon entretien des remparts et portes de la ville (dont ils avaient les clés), de la récolte des impôts... d'ailleurs à ce sujet, une bonne chose s'est malheureusement perdue aujourd'hui : leurs biens étaient garants des caisses de la ville... autant vous dire que les consuls avaient plutôt intérêt à bien tenir les comptes ! 

Tour de l'Isle dans les fortifications LesdiguieresAprès 200 ans en tant que maison de ville, la Tour de l'Isle voit son rôle changer, avec l'arrivée de François de Bonne, futur Duc de Lesdiguières, qui, devenu maître de la ville en 1590, "chasse" les consuls. Ceux-ci trouveront refuge un temps au Parlement du Dauphiné Place Saint-André, puis de maison de consul en maison de conseiller, avant d'enfin retrouver des lieux plus décents... mais c'est une autre histoire, que je serai ravi de vous raconter en visite ! ;-)

Revenons à notre Tour de l'Isle ! Si François de Bonne la vide de ses occupants, c'est pour mieux l'intégrer dans le dispositif défensif de Grenoble, qu'il modernise avec la construction de nouveaux remparts et d'une citadelle, appelé aussi "l'arsenal". La Tour de l'Isle loge alors des officiers tandis que le reste de la citadelle abrite les troupes et les pièces de canon.

Par la suite, elle aura divers usages, puis à la fin du XIXème siècle, elle sera intégrée à la caserne Vinoy qui s'installe dans l'ancienne citadelle de Lesdiguières... et de nombreux bâtiments viennent s'accoler à la Tour de l'Isle, comme en témoignent encore quelques cartes postales anciennes.


 

La Tour de l'Isle, enserrée dans les bâtiments de la Caserne Vinoy

Grenoble la caserne vinoy

La Tour de l'Isle au sein de la Caserne Vinoy, implantée sur ce qui est devenue l'Esplanade du Musée (qui sur la photo se trouverait... dans le bois!)

La Tour accueille alors un service colombophile de trois cents pigeons, qui cessa ses activités en 1954.

La caserne Vinoy est détruite un peu plus tard, dans les années 1960, pour laisser place à un parking, mais la Tour de l'Isle, elle, reste fièrement debout !

Enfin, dernière étape de sa longue histoire, elle est intégrée au nouveau Musée de Grenoble qui s'installe à ses côtés en 1994, et elle abrite depuis, le cabinet de dessins du musée : on y accède grâce à une passerelle de verre.


La Tour de l'Isle (2015)Grenoble - Passerelle de la Tour de l'Isle (2015)


En espérant que ce petit zoom sur la Tour de l'Isle vous a plu, je vous dis à la semaine prochaine pour un nouveau billet-découverte ! ;-)



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Grenoble Patrimoine Monuments/Lieux Un dimanche = Une découverte Tour

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau